Jabber pour Marie et les non ordinateuriens…

Les deux petits crabes m’avaient, sans le savoir, montré la voie dans la promotion de Jabber. Mais lorsqu’on n’est pas familier des termes techniques et qu’on n’est pas un « ordinateurien(sic) », la première question qu’on se pose est « Pourquoi ? ». Et si les crabes m’avaient dit « Comment », la question du « Pourquoi » est peut-être à aborder elle aussi.

palmier

En effet, c’est très bien de la part de Ploum de pas vouloir utiliser MSN, mais pourquoi ? [1]

Certes, Ploum ne veut pas favoriser des logiciels implémentant des protocoles propriétaires, mais pour moi, la phrase précédente ressemble plus à la formule de la relativité générale prononcée en Araméen ancien qu’à une phrase intelligible dans ma langue maternelle.

Alors Ploum va-t-il relever le défi ? Fera-t-il comprendre à Marie ses motivations profondes ? Arrivera-t-il à faire vaciller l’empire de Bill Gates ? D’ailleurs, Bill Gates lui dira-t-il : « Je suis ton père Ploum » avant de lui couper la main ?

suspens

Notes

[1] Pourquoi ? éhé.. Pourquoi ? – private joke physique T4

Pour comprendre les tenants et les aboutissants, un peu de technique est malheureusement nécessaire. Mais finalement, c’est pas plus mal non plus de faire un petit effort pour tenter de comprendre comment fonctionnent les choses qu’on utilise tous les jours[1].

Le protocole

Les ordinateurs, et c’est malheureux, ne comprennent pas la langue des êtres humains. Ils communiquent entre eux en utilisant des langues propres à chaque usage. Pour simplifier, appelons ces langues des protocoles. Pour pouvoir utiliser un protocole, il faut en connaître la grammaire et le vocabulaire. Si le protocole est ouvert, cela signifie que le dictionnaire et la grammaire de ce protocole sont accessibles à tous. Tout le monde peut donc l’utiliser. Jabber est un protocole ouvert tout comme le protocole utilisé par les emails ou celui utilisé pour le web (http). Par contre, le protocole MSN est fermé. Cela signifie que seuls les ingénieurs de chez Microsoft ont accès à la grammaire et au vocabulaire. En gros, il n’y a que eux qui peuvent utiliser le protocole MSN pour faire communiquer des ordinateurs.

hiéroglyphes

Le client

Evidemment, quand on utilise Jabber ou MSN, on ne connait pas le protocole et on écrit dans sa langue naturelle. C’est ici qu’intervient le client. Le client est un programme qui contient dans sa mémoire le dictionnaire du protocole. De cette manière, il peut traduire vos messages dans le langage du protocole. Et puis, une fois les réponses reçues, il les traduit depuis le protocole dans votre langue naturelle.

Si le protocole est ouvert, comme Jabber, n’importe qui peut créer son propre client qui pourra discutter avec tous les autres clients (vu qu’ils parlent la même langue). Il existe d’ailleurs une multitude de clients Jabber (Psi, Gaim, Gossip, Exodus, …). Si, comme MSN, le protocole est fermé, alors on est obligé d’utiliser le client officiel, à savoir MSN Messenger. Cela peut poser des problèmes si le client officiel ne nous plait pas ou si, tout simplement, il n’existe pas de client officiel pour notre système. (en effet, MSN Messenger n’existe que pour Windows).

traducteur Le client, c’est un peu comme le traducteur automatique dans Startrek

Le serveur

Pour pouvoir fonctionner, le système MSN a besoin d’un gros serveur. C’est un très gros ordinateur qui appartient à la société Microsoft et qui tourne en permanence. Chaque fois que vous vous connectez avec MSN, vous vous connectez en fait sur ce serveur. Chacun de vos messages est d’abord envoyé à ce serveur qui le réenvoie ensuite à votre contact. Ce système pose un problème éthique : cela signifie en effet que la société Microsoft peut voir et lire tous vos messages. Elle peut aussi décider de les filtrer voire de couper complètement le système. Jabber fonctionne lui comme les emails. Chacun choisit un serveur (comme dans les emails, le serveur est la partie après le « @ » dans l’adresse). Par exemple, imaginons que votre adresse email soit marie@gmail.com. Il n’y a aucun problème à envoyer un message à bob@laposte.net, qui est pourtant sur un serveur différent. Jabber fonctionne selon le même principe. Vous pouvez par exemple ouvrir un compte jabber sur le serveur fritalk.com et communiquer avec quelqu’un sur jabber.org.

En pratique, je fais quoi pour utiliser Jabber ?

En pratique, il suffit d’installer un client Jabber (par exemple Psi). La première fois que vous le lancez, le programme va vous demander si vous avez déjà un compte Jabber. Il suffit de répondre que vous n’en avez pas et que vous voulez en créer un. Choisissez vous un identifiant Jabber (la partie avant le « @ »), par exemple « supermarie » et un serveur, comme « fritalk.com ». Votre adresse Jabber sera alors « supermarie@fritalk.com ». Pas plus difficile que ça. C’est peut-être une bonne idée de se faire aider par quelqu’un qui a un peu l’habitude pour ces étapes[2].

Mais je veux continuer à utiliser MSN !

Il n’y a aucun problème à utiliser Jabber et MSN en même temps. La solution la plus facile consiste à utiliser les deux programmes en même temps. Un programme pour les contacts MSN, un autre pour les contacts Jabber. Certains programmes permettent même d’avoir les deux en même temps (Gaim, Trillian, Miranda)[3].

Est-ce que Jabber c’est mieux que MSN ?

Non. C’est différent. Certaines fonctions n’existe pas dans MSN (le chiffrage des messages, le fait de se connecter depuis plusieurs endroits en même temps, l’historique), mais MSN possède aussi des fonctions que Jabber n’intègre pas encore (la vidéoconférence par exemple).

Pourtant, j’ai des amis sous Linux et qui sont sous MSN. Comment est-ce possible ?

banquise

En fait, la situation est un peu plus compliquée que ce que j’ai exposé. Souvenez-vous, Champollion a réussi à déchiffrer l’écriture égyptienne sans avoir ni dictionnaire ni grammaire. Il existe donc des moyens pour comprendre le protocole MSN. Seulement, ces méthodes sont très longues et difficiles. De plus, pour éviter cela, Microsoft change régulièrement le protocole MSN. En attendant, certains programmes sous Linux arrivent à parler malgré tout le protocole MSN, comme aMSN ou Gaim. Mais à long terme, cette solution n’est malheureusement pas viable.

Euh.. je crois que je vais devoir relire tout ça!

Oui, ça fait beaucoup de choses d’un coup, j’admet ;-) Si vous avez encore des questions et si mes raisons de ne pas utiliser MSN ne sont toujours pas claires, n’hésitez pas à me demander. Et puis, je suis toujours partant pour aller boire un verre :-)

Notes

[1] Pour les puristes, inutiles de s’égosiller dans les commentaires : je vais faire de la vulgarisation et donc simplifier voire falsifier certaines choses

[2] Qui a dit « un geek » ?

[3] Une troisième solution est l’usage des passerelles, mais c’est un peu plus compliqué. Demandez conseil à un geek qui vous expliquera ;-)

Merci d'avoir pris le temps de lire ce billet librement payant. Pour écrire, j'ai besoin de votre soutien. Suivez-moi également sur Twitter, Google+ et Facebook !

Ce texte est publié par Lionel Dricot sous la licence CC-By BE.