Printeurs 1

Printeurs 1

Ceci est le billet 1 sur 45 dans la série Printeurs

Coup de foudre ! Mon esprit conscient ne l’a pas encore aperçue que j’ai l’impression d’avoir mis les doigts sur une capa de plusieurs microfarad. La foule de hackers sort de la conf de CrazyDog, je suis paisiblement en train de ranger ma tablette dans la poche dorsale de ma veste quand, soudainement, un éclair passe […]

Printeurs 2

Printeurs 2

Ceci est le billet 2 sur 45 dans la série Printeurs

Mon dieu qu’elle est belle. Sans sourciller, elle étudie le menu. Bégayant, j’essaie tant bien que mal de lancer la conversation : — Quel merveilleux hasard que nous nous soyons croisés. Elle baisse le papier électronique qu’elle a dans les mains et me regarde : — Il n’y a aucun hasard, j’avais besoin de toi. Je […]

Printeurs 3

Printeurs 3

Ceci est le billet 3 sur 45 dans la série Printeurs

Galamment, j’ouvre la portière du taxi qui s’est automatiquement glissé le long du trottoir lorsque nous sommes sortis du restaurant. Eva me regarde et soupire. — Marchons ! Mon appartement n’est qu’à une demi-heure. — Mais c’est dangereux ! Il fait nuit ! Une adolescence passée à programmer et à démonter les appareils électroniques, au grand […]

Printeurs 4

Printeurs 4

Ceci est le billet 4 sur 45 dans la série Printeurs

Notre baiser est interrompu aussi soudainement qu’il a commencé. Eva me repousse d’un geste brusque. — C’est bon, il est parti ! De sa poche, elle tire un petit spray de maquillage avec lequel elle commence à se dessiner de noires arabesques sur le visage. Elle me le tend : — Tu connais des configurations […]

Printeurs 5

Printeurs 5

Ceci est le billet 5 sur 45 dans la série Printeurs

Devant moi se dresse Georges Farreck, le grand, l’immense Georges Farreck, l’étoile d’Hollywood, l’archétype de la virilité tendre et romantique dans tous les blockbusters de cette dernière décennie. Georges Farreck, l’homme par qui j’ai découvert mon homosexualité. Georges Farreck sur l’image de qui je me suis masturbé durant toute mon adolescence. Georges Farreck, l’idéal masculin […]

Printeurs 6

Printeurs 6

Ceci est le billet 6 sur 45 dans la série Printeurs

Avertissement: cet épisode de Printeurs est particulièrement violent et certaines scènes peuvent choquer. Saisir, assembler, visser. Saisir, assembler, visser. Mon esprit se vide et s’éteint tandis que mes mains répètent inlassablement la lancinante et éternelle sarabande. Saisir, assembler, visser. Saisir…, saisir… Le rythme fléchit, je tourne la tête pour comprendre l’origine de ce ralentissement impromptu. […]

Printeurs 7

Printeurs 7

Ceci est le billet 7 sur 45 dans la série Printeurs

— Georges Farreck ? Arrête Nellio, tu déconnes ! La chambre est étroite, minuscule. L’entassement de câbles et de matériel électronique donnerait à n’importe quel télé-passif un écrasant sentiment de claustrophobie. Mais pour les geeks comme Max et moi, la pièce est au contraire chaleureuse, rassurante. Seule source de lumière, la fenêtre polarisée donne l’impression d’une […]

Printeurs 8

Printeurs 8

Ceci est le billet 8 sur 45 dans la série Printeurs

Mes mains tremblent. Je tente de soutenir le regard d’Eva mais mes yeux glissent lentement sur son cou, sa poitrine à peine apparente, la courbe de ses hanches. Je suis essoufflé, vidé, choqué. Mes vêtements poisseux puent la mort, la sueur et la peur. Comme un mort vivant, je me tiens dans l’entrée de notre […]

Printeurs 9

Printeurs 9

Ceci est le billet 9 sur 45 dans la série Printeurs

Une légère sonnerie se fait entendre. Nullement surpris, Georges se dirige vers la porte de l’ascenseur à l’instant où celle-ci s’ouvre sur un personnage en costume élégant. Il n’est plus tout jeune mais fait partie de ces personnes dont on perçoit instantanément qu’elles sont bien conservées, moins par le sport et une vie saine que […]

Printeurs 10

Printeurs 10

Ceci est le billet 10 sur 45 dans la série Printeurs

G12 mastique bruyamment en me regardant d’un air à la fois étonné et admiratif. Il a toujours été garde, du moins je le crois. Le concept d’ascension sociale le dépasse. — Alors comme ça tu vas voir le grand patron ? Le contremaître en personne ? Je ne réponds rien, je regarde humblement le bout […]