Un pays sympathique mais aux moeurs parfois étranges

La Ouaibilie est un petit pays fort sympathique, au climat tempéré et à la population accueillante. J’y ai fait un long voyage. Pendant plusieurs mois, j’ai vécu avec les habitants, j’ai visité des régions magnifiques et découvert des traditions passionnantes.

Mais je ne veux pas parler de géographie, une encyclopédie vous en apprendra bien mieux que moi sur les curiosités et les coutumes de cette charmante région.

[Oneliner 6]

I am now convinced that a long term technology plan that does not include flying cars is no long term technology plan at all. Benjamin Mako Hill, in his blog Je suis @ploum, conférencier et écrivain électronique. Si vous avez apprécié ce texte, n’hésitez pas à me soutenir sur Tipeee, Patreon, Paypal, Liberapay ou en […]

Pendant ce temps en Suède…

00:42:59 <Ploum> Et parfois l’upload fait des pointes à 5Ko 00:43:07 <Beber> autant que tu m’envoies un cd non? le débit sera meilleur? 00:43:41 <Beber> envoyer un cd par la poste, c quoi? c du 650Mo/(nombre d’heure livraisons) 00:43:56 <Ploum> Disons 72h 00:44:06 <Ploum> 650Mo/72h 00:44:14 <Ploum> On arrondit à 10Mo par h 00:44:24 <Ploum> […]

By Ploum dans

Faites de la musique en silence !

Je viens de télécharger la video « Le Batteur » (1,5Mo), une publicité des producteurs de musique et des sociétés de gestion des droits (rien que des grands artistes et mélomanes donc). Et bien, une fois n’est pas coutume, cette publicité m’a réellement convaincue. Elle me redonne l’espoir, elle a fait naître en moi le sentiment que, […]

[Oneliner 7]

Sont-ce les nuages de nos rêves qui dissipent le brouillard de la vie ? Je suis @ploum, conférencier et écrivain électronique. Si vous avez apprécié ce texte, n’hésitez pas à me soutenir sur Tipeee, Patreon, Paypal, Liberapay ou en millibitcoins 34pp7LupBF7rkz797ovgBTbqcLevuze7LF. Vos soutiens réguliers, même symboliques, sont une réelle motivation et reconnaissance. Merci ! Ce texte […]

Ze vibrating life of ze moules… (TOME IV)

Ceci est le billet 4 sur 13 dans la série La vie trépidante des moules

La maîtresse du cours d’anglais était en train de prendre les présences. Elle s’étonna soudain :
Mais il manque quelqu’un ! Où es ton camarade mon petit Paulo ?

Le petit Paulo ne manquait pas de répartie. Et en cette période troublée de la révolution post-moderne, il ne se démonta pas et répliqua avec aplomb:
La classe ne l’amuse pas. Il préfère faire des émeutes avec son grand frère, le révolutionnaire !
Mais il est trop petit pour se battre, s’indigna la maîtresse !
Oh non, rassurez-vous ! Il ne se bat pas, il se contente de participer aux pillages !
Ah la petite canaille ! Et que voulait-il piller aujourd’hui ?
Euh…

Le bonheur n’est qu’une impression !

Je me suis donné pour mission de raconter sur ce blog des trucs plus intéressants que ma petite vie personnelle. Malheureusement pour vous, avant de me lancer dans le blocus estudiantin, je tenais à vous faire part d’une petite expérience personnelle, une petite révélation qu’il m’a été donné de faire. Surtout, ne vous sentez pas obligé de continuer la lecture.

Et que vous restiez ou non, permettez moi de faire dans l’originalité en vous souhaitant à toutes et à tous un joyeux truc…machin, enfin, vous savez sans doute de quoi je veux parler.

Ze vibrating life of ze moules… (TOME V)

Ceci est le billet 5 sur 13 dans la série La vie trépidante des moules

Ma femme Marie avait décidé d’organiser le réveillon de Noël dans notre petit appartement. C’était à la bonne franquette, mais c’est justement ça qui est plaisant dans ce genre de soirée. Nous avions invité deux couples d’amis, des personnes charmantes, ainsi que Roger, un vieil ami séminariste devenu membre d’une secte religieuse intégriste. Il n’en restait pas moins d’excellente compagnie.

Notre amie Anne n’avait malheureusement pas pu se libérer. Il est de notoriété publique qu’Anne exerce le plus vieux métier du monde. Elle est..euh..péripatéticienne, il faut bien vivre, et des exigences professionnelles la retenait ce soir là. Anne n’en reste pas moins charmante et même Roger accepte très bien la chose, mais je crois qu’il a un petit faible inavoué pour Anne.