Les Saintes-Exs

Lorsque l’on repense à ses ancienne petites amies, on se rend compte que certaines ont été une part importante de notre vie. Je ne parle évidemment pas des conquêtes d’un soir voire quelques jours, mais bien de celles avec qui on a parcouru un bout de chemin, quelques mois, quelques années. De celles avec qui […]

Je suis un ordinateur

Je suis un ordinateur

Je suis un ordinateur. Enfin, jusqu’à un certain niveau tout au moins. Je n’ai en effet pas de disque dur. En revanche, j’ai beaucoup de mémoire vive. Énormément. Plus que je ne pourrais jamais en utiliser.

Photocopille ! Photocoviole ! Photocopamuse-toi !

La sortie de mon livre m’a valu, à plusieurs reprises, quelques commentaires sur un ton vaguement humoristique : Mais au fait, est-ce qu’il est libre ton livre ?.

La réponse est non ! Pire, j’ai constaté il y a peu de temps que le livre comportait un affreux logo :

Le photocopillage tue le livre

En clair, le livre est strictement non-libre et il est légalement interdit de le photocopier. Mais n’est-ce pas compatible avec la philosophie du libre ? Ne suis-je pas un épouvantable cynique à promouvoir du libre tout en produisant moi-même du contenu non-libre pour gagner de l’argent ? Ahah ! Je vous ai bien eu bande de naïfs ! Si je n’ai fait l’apologie de ce système brun dégueulasse, ce n’est que pour pouvoir vendre par centaines un livre que je préparais. Maintenant, je me retire dans ma piscine privée aux Bahamas en buvant un cocktail tandis que 3 naïades en bikini me massent le dos. Et toc…

Défendre le droit sacré à l’infraction

Défendre le droit sacré à l’infraction

Il est de ces débats où l’on a parfois l’impression que la discussion se réduit à des détails techniques alors que l’intuition nous fait bien sentir que le problème est beaucoup plus fondamental. Prenons l’exemple de la conquête spatiale : – Les robots sont bien moins chers et plus efficaces que les hommes sur Mars […]

Plus ou moins tout seul dans un infini plutôt moyen

Suite aux différentes affaires qui ont secoué la diplomatie internationale, je me suis rendu compte à quel point les susceptibilités philosophiques de chacun devaient être respectées. Nous partageons tous le même monde et, afin d’y vivre au mieux, il est important de respecter les croyances et les traditions de chacun. C’est pourquoi j’ai pris sur moi de ne pas m’offusquer des pratiques désuètes et rétrogrades des cultes de certains, cultes que j’ai même parfois partagé durant ma jeunesse.

Son Appendice Nouillesque

J’avais des certitudes. Le monde semblait clair, tout s’enchaînait logiquement, je regardais le soleil se lever et remerciait Sa Grandiose Nouillesquerie (avec deux boulettes de viandes) de m’avoir touché de Son Appendice Nouillesque. Bien que je n’en ai jamais eu La Révélation, j’avais la foi. L’argumentation du réchauffement climatique me semblait limpide. J’étais un Pastafarien pratiquant et croyant. Le bon sens de ma religion me semblait parfaitement logique.

Pastafarien

Qui est ton dieu ?
Théo !
Logique..

Le dernier vaisseau

Le dernier vaisseau

Lorsque le vaisseau spatial explosa, les hommes s’insurgèrent et décidèrent que c’en était assez. Envoyer trois hommes et un robot sur un satellite ou une planète ne valait décidément pas de tels sacrifices. Le budget annuel de la recherche spatiale fut réinvesti dans la lutte contre la faim dans le monde et le développement des […]

[Vocabulaire] Sardines…

La langue française n’en finit jamais de m’émerveiller, me saisissant si souvent par l’abrupte ironie de son usage, même le plus courant. Prenons par exemple le fait de rentrer de son plein gré dans un endroit particulièrement exigu, fermé, non-ventilé et étouffant, rempli de gens serrés les uns contre les autres qui gigotent comme pour […]

Écologie et Tortillas

Une différence culturelle qui me marque profondément est l’absence total de conscience écologique dans la société mexicaine.

Tout d’abord, tous les Mexicains roulent dans d’énormes 4×4, des vans monstrueux ou dans les tristement célèbres Humvee. Chez nous, force est de constater que rouler en 4×4 est devenu presqu’une insulte. Ici, il n’y a tout simplement que ça. Bonjour les les gaz à effet de serre.

Mais ce qui m’a marqué le plus cruellement est l’absence complète de recyclage. Ici, pas de sacs poubelle payants comme en Belgique mais, également, pas de bulles à verre, pas de parcs à containers, pas de recyclages cartons, papiers, PVC : absolument tout part à la poubelle. Cela va à l’encontre de tout mon endoctrinement et, sans exagérer, je dois à chaque fois me forcer pour arriver à mettre, la main tremblante, un journal, une boîte en carton ou une bouteille dans la poubelle.

Angoisse

Je respire un grand coup et regarde par la fenêtre. Les nuages poursuivent leur marche paisible dans l’océan azuré, les oiseaux chantent, une brise agitent les grands bouleaux à la limite de mon champ de vision. La nature semble si belle, si calme. Chaque arabesque dans le bois des poutres me semble soudain tellement passionnante, presque vivante. Prends en exemple, calme toi. Je tente vainement de contrôler les palpitations de ma poitrine.

Une idée géniale me vient. Ce serait super de la réaliser. Mais je ne peux pas. Je ne peux pas. Après, oui après. Je vais faire des grandes choses dans ma vie. Après. Après. Calme toi.

Le grondement sourd d’un avion sur le point d’atterrir me parvient. Et si il s’écrasait ? Et si il s’écrasait sur la maison ? Devant mes yeux, les murs s’écroulent, les fenêtres explosent, je cours. Un tremblement de terre secoue le sol, comme si l’avion n’avait pas suffit ! Tout le voisinage tremble, les bâtiment s’abattent, des hurlements retentissent. La peau écorchée, je cours pour sauver ma vie, étrangement calme. Les cadavres de mes voisins jonchent le sol et je tente de venir en aide aux survivants. Parmi les râles et les cris, je dégage un bras désarticulé. Je tombe, je me sens emportée…

Pour ou contre le vote électronique ?

Ce 10 juin, les Français et les Belges seront appelés aux urnes pour élire leurs gouvernements. La démocratie de ces 2 pays est garantie par 3 piliers fondamentaux : le suffrage universel (tous les citoyens du pays en âge de le faire ont droit de vote), la garantie du secret du vote (on ne peut donc influencer ou exercer des pressions) et l’exactitude des résultats (chaque vote déposé dans l’urne sera comptabilisé et influencera directement le résultat de l’élection). Nos ancêtres se sont battus (certains en sont morts) pour obtenir ce droit aujourd’hui considéré comme acquis et même parfois snobé.

ELECTION DAY by Marleen Ha Dans les deux pays, la tradition est de voter en cochant sur une feuille de papier les noms que l’on souhaite voire élus. Cependant, il est de plus en plus courant d’utiliser des machines de vote et ce 10 juin une grande partie des votants accomplira son devoir électoral sur un ordinateur.

L’évolution est logique : on n’arrête pas le progrès ! Les choses changent et évoluent en permanence, apportant de nouveaux avantages mais aussi de nouveaux inconvénients. Une nouveauté s’impose lorsque les avantages qu’elle offre sont supérieurs aux désavantages créés par ce changement. La facilité de pouvoir être à 100km de distance en 1h plutôt qu’en 2 jours de trajet est responsable d’une grande partie de l’excès de CO2 dans notre atmosphère, être joignable téléphoniquement partout a rendu l’existence d’une séance de cinéma ininterrompue par une sonnerie rare comme une place assise dans le métro de Paris, la possibilité de consulter des images sexys informations sur des millions d’ordinateurs à la fois à des milliers de kilomètres de distance à permis l’émergence des skyblogs et du web 2.0. Chaque nouveauté extraordinaire possède son contrepoids, le prix à payer…

Comme toute nouveauté à son début, le vote électronique est loin de faire l’unanimité. Se posent alors les questions : pourquoi passer au vote électronique ? Ou pourquoi s’y opposer ?