Le blogueur venu de Demain (seconde partie)

Le blogueur venu de Demain (seconde partie)

Ceci est le billet 2 sur 2 dans la série Le blogueur venu de demain

Ceci est le billet 2 sur 2 dans la série Le blogueur venu de demainLire la première partie de cet interview. Available in English. Face à Max, le célèbre blogueur qui est en train de m’entraîner doucement sur le terrain de la politique, je tente de me ressaisir. Innocemment, je l’interroge : Pourquoi les élections […]

The Winmail.dat Syndrome

The Winmail.dat Syndrome

For more than a decade, Microsoft Outlook has been acting in a weird way, sometimes sending email content or attachments in a file called « winmail.dat ». Most mail clients were unable to open that strange file. The logic behind this behaviour is not trivial but the point is that Microsoft was sending mail in a non-standard […]

Les opportunités manquées du Libre 3 : la vie privée

Les opportunités manquées du Libre 3 : la vie privée

Ceci est le billet 3 sur 4 dans la série Les opportunités manquées du Libre

Ceci est le billet 3 sur 4 dans la série Les opportunités manquées du LibreEDIT du 18 décembre 2012 : texte retravaillé pour tenir compte des amis qui partagent vos données. La défense de la vie privée fait partie de l’ADN des promoteurs du logiciel libre. L’équation de base est simple : si le logiciel est libre, on […]

J’ai mal à mon mail

L’administration belge dépense une fortune en timbres. En bon technophile, votre premier réflexe sera sans doute de leur conseiller l’email.

Et puis, je me suis posé la question : Pourquoi l’email a-t-il tant de mal à remplacer les lettres papiers ? Pourquoi tant de gens ne communiquent plus que par message Facebook ? Et si, comme pour le logiciel libre, la solution n’était pas satisfaisante ?

Une vieille boite aux lettres

Les opportunités manquées du Libre 2: la décentralisation

Les opportunités manquées du Libre 2: la décentralisation

Ceci est le billet 2 sur 4 dans la série Les opportunités manquées du Libre

Ceci est le billet 2 sur 4 dans la série Les opportunités manquées du LibreJe vous ai déjà parlé de l’importance de la décentralisation : il faut créer des services indépendants qui communiquent entre eux (l’email) plutôt qu’un gros service qui contrôle tout le monde (Facebook, Google). Mais créer un service décentralisé est une véritable gageure. […]

Le flux total

Malgré sa centralisation, je suis un énorme fan de Google+. Il me permet de m’informer, de confronter mes idées avec le monde, de partager automatiquement mes photos avec mes proches, d’organiser des évènements, de discuter avec mes amis sans remplir la boîte aux lettres de ceux qui ne le souhaitent pas et sans que ceux qui étaient partis en weekend aient à rattraper une myriade de fils de discussion. Il me permet également également de rendre mes réactions publiques sans tomber dans l’infamie suprême, le tristement célèbre « reply all ».

Une jolie chute d'eau, un « stream »

Le mail a ses limites. J’ai moi aussi finalement fait cette expérience qui arrive à tout le monde un jour ou l’autre : à partir d’une certaine quantité, le mail est inefficace. Comme on dit en bon franglais d’ingénieur : « le mail ne scale pas ».

A freasy future for GNOME

Last week, Lanedo sent me to GUADEC, the GNOME developers and users conference. As you may have read elsewhere, the conference was wonderfully organized, with splendid weather, gorgeous food and awesome people.

But there was a strange feeling amongst participants. Was it the last GUADEC? What is the future of the GNOME project? Xan López and Juan José Sánchez suggested to ship a tablet with GNOME in 2014. But isn’t that too late? Is it really useful?

Tore de Hercules, La Coruna Is this the end of the world, the end of the road?

Google moins, web et vie privée

Vous en avez certainement entendu parler: Google change ses conditions de service. En gros, toutes les données que Google possède sur vous vont être centralisées. C’est énorme : chacune de vos recherches, chacun des sites que vous visitez et qui utilise Google Analytics, chacun de vos emails et de vos messages instantanés si vous êtes sur GMail, […]

Protégez votre vie privée : noyez le poisson !

Contrairement à ce qui est souvent entendu, Internet n’a pas rendu publiques des informations qui étaient auparavant privées. Internet s’est contenté de rendre très facile un accès aux informations publiques.

Si, il y a 30 ans, vous aviez publié un éditorial dans le magazine des pêcheurs à la mouche de Trifouilli-les-Oies, l’éditorial et le fait que vous fûtes un pêcheur à la mouche était une information publique.

Publique mais extrêmement difficile à trouver, j’en conviens. Il y avait peu de chances pour que votre oncle à héritage, celui-là même qui abhorre la pêche à la mouche, tombe par hasard sur ce magazine et en déduise qu’il était temps de déshériter son neveux.

Pêcheur à la mouche

Aujourd’hui, votre oncle peut se contenter de taper votre nom dans un moteur de recherche.

Beaucoup ont pris conscience de cette réalité et réfléchissent à deux fois avant de publier des informations à leur sujet. Certains poussent le vice jusqu’à ne rien publier du tout voire à tenter activement de n’être référencé nulle part. Tout peut être public ? Ne publions rien du tout, au moins, on ne risque pas d’en dire trop !

Grave erreur !

Proposal for a decentralized and open online payment protocol

During the year 2005-2006, I became a decentralization whore. I realized that, with XMPP, nearly anything could be decentralized. With one exception: online payment. Paypal was highly successful but also highly centralized. Was it possible to build a decentralized version of Paypal? I came with a solution which involved web of trust and shared debts around a virtual currency, which is more or less a kind of solution that the Ripple project is exploring. I thought that it was too impractical and not really appealing. I forgot that solution and the problem stayed in some obscure part of my brain.