Les DRM sur PureFM…

Ce samedi, j’ai été invité par Damien sur PureFM pour discuter de la problématique des DRM, ces technologies ajoutées sur les musiques (ou les films) pour soi disant vous empêcher des les pirater. En 5 minutes d’antenne, nous avons dû nous rendre à l’évidence, les DRM, c’est de la m… Vous pouvez écouter le podcast[1] […]

Un petit air de liberté

Le pas vif, Andin s’engagea dans l’étroit sentier qui semblait s’insinuer dans l’épaisseur de la forêt. Du bout des lèvres il sifflotait un petit air de liberté.
Grand mère ?
Sa voix se perdit dans l’épaisseur des feuillages. À ses pieds, un ruisseau tintait. Une libellule emplit un instant l’air de son bourdonnement mélodieux.
Grand-mère ?
Le chemin serpentait, se prélassait paisiblement d’arbres en arbres mais déboucha finalement sur une clairière où la brise caressait doucement les hautes herbes. Un soupir s’enfuit silencieusement vers les nuages. Quelques notes dansaient sur un rayon de soleil.

Arbre à musique

Défendre le droit sacré à l’infraction

Défendre le droit sacré à l’infraction

Il est de ces débats où l’on a parfois l’impression que la discussion se réduit à des détails techniques alors que l’intuition nous fait bien sentir que le problème est beaucoup plus fondamental. Prenons l’exemple de la conquête spatiale : – Les robots sont bien moins chers et plus efficaces que les hommes sur Mars […]

Photocopille ! Photocoviole ! Photocopamuse-toi !

La sortie de mon livre m’a valu, à plusieurs reprises, quelques commentaires sur un ton vaguement humoristique : Mais au fait, est-ce qu’il est libre ton livre ?.

La réponse est non ! Pire, j’ai constaté il y a peu de temps que le livre comportait un affreux logo :

Le photocopillage tue le livre

En clair, le livre est strictement non-libre et il est légalement interdit de le photocopier. Mais n’est-ce pas compatible avec la philosophie du libre ? Ne suis-je pas un épouvantable cynique à promouvoir du libre tout en produisant moi-même du contenu non-libre pour gagner de l’argent ? Ahah ! Je vous ai bien eu bande de naïfs ! Si je n’ai fait l’apologie de ce système brun dégueulasse, ce n’est que pour pouvoir vendre par centaines un livre que je préparais. Maintenant, je me retire dans ma piscine privée aux Bahamas en buvant un cocktail tandis que 3 naïades en bikini me massent le dos. Et toc…