Aimez-vous lire des histoires ?

Aimez-vous lire des histoires ?

Parce que, justement, j’aime en écrire. Depuis la fin de mon adolescence, j’écris des nouvelles de fiction que personne ne lit et qui pourrissent sur mon disque dur en attendant le jour où, pas magie, ils se retrouveront publiés dans un livre. Plusieurs raisons m’ont, jusqu’ici, retenu de publier ces nouvelles sur le web. 1. Sur […]

Les articles partenaires ou la prostitution du page rank

Les articles partenaires ou la prostitution du page rank

L’avantage d’être un blogueur influent, outre le jet privé, les plages paradisiaques et les groupies qui se pâment à chaque fois que je sors acheter du chocolat, ce sont les ponts d’or que nous offrent les publicitaires. Il ne se passe généralement pas une semaine sans qu’arrive dans ma boîte une « proposition de partenariat ». […]

Non, je n’ai rien à cacher

On entend régulièrement la formule « Celui qui n’a rien à se reprocher n’a rien à cacher ». Cet aphorisme devrait vous rassurer lorsque vous vous inquiétez de l’invasion des technologies dans votre vie.

Je voudrais illustrer la tromperie de cette phrase au travers d’une anecdote réelle, vécue à une époque où Internet était si rare qu’on pouvait le considérer comme essentiellement inexistant. Un temps où les affres de la puberté trouvaient encore un exutoire sur les pages en papier glacé des magazines.

Un chat se cachant à moitié

Adolescent dans une grande école catholique, je me fais un jour approcher par un condisciple.
Lio, il faut que je montre un truc trop drôle !

Ce camarade me révèle qu’il a trouvé, dans une revue porno, une photo ressemblant fortement à un de nos éducateurs. Intrigué, je demande bien sûr à voir la photo en question. Publiée dans la rubrique « courrier des lecteurs », elle représente un homme nu en érection. Contrairement aux autres photos de cette rubrique, le visage n’est pas flouté. Et la ressemblance est, il est vrai, frappante.

When technical experts do the job of politicians

As most of you know, I’m working for Lanedo, an Open Source consultancy company. Free software is not reserved to students and a geek elite anymore: it’s a real professional solution that brings many benefits and is, according to me or our customers, a pragmatic way to share resources in a complex and quickly evolving world.

At Lanedo, we are working for many private customers but, recently, we have seen an increasing interest from the public sector. That’s why I attended the Open Forum Europe 2012, a summit on openness and standardization taking place in the beautiful Bibliothèque Solvay.

Bibliothèque Solvay

You probably know that, in my spare time, I’m doing some politics on the local level, being candidate for the Pirate Party in my city. But I was attending the summit as an Engineer, an Open Source professional and flop taker, not as a politician.

Des cumulets sur RTL

Si vous ne l’avez pas encore vu, je suis passé sur RTL-TVI. Une première expérience dont je ne suis que peu satisfait. Devant la diversité des réactions, depuis les ralliements inconditionnels aux mails d’insultes, j’espère tirer des enseignements.

Faire des cumulets sur RTL

Et pour promouvoir la transparence, je propose de faire l’exercice ensemble.

Écrire…

J’aime raconter des histoires.

Des histoires de fées ou de cosmonautes, de monstres attendrissants ou de vampires solitaires. J’aime lorsque, sous les touches du clavier, se crée un récit, une aventure.

Un tapir mange des lettres écrites dans un livre. Image sous copyright de Vladstudio

Qui n’a jamais écrit pourrait se dire que je choisis mes mots, que je dirige une représentation comme le ferait un metteur en scène, affranchi des limites de la réalité pour me frotter à celles, plus ardues encore, de la grammaire.

Le Pirate Ploum doit-il se jeter à l’eau ?

Lorsque j’ai découvert le Parti Pirate, j’ai été particulièrement enthousiasmé d’entendre un discours politique qui me trottait dans la tête depuis plusieurs années. Pendant de longs mois, j’ai donc attendu, espérant que les Pirates s’installent dans ma région afin de leur donner ma voix.

Il y a peu de temps, la lumière se fit : j’étais un pirate. Certains de mes amis étaient pirates. Les Pirates étaient déjà là. Ensemble, nous avons donc lancé le Parti Pirate Brabant-Wallon et nous avons été vite rejoints par des personnes d’horizons politiques extrêmement variés.

Se jeter à l'eau ?

Personnellement, je n’avais aucune envie de me présenter. Je ne me sentais pas l’âme d’un homme politique. Élu co-capitaine de l’équipage du Brabant-Wallon, j’ai accepté de répondre à des interviews, je suis passé à la radio, dans les journaux. Comme tout bon blogueur narcissique, j’en ai été enchanté.

Bref, j’ai créé un compte Facebook

Je sais que vous allez être déçu, vous mes fidèles lecteurs de la première heure. Peut-être me maudirez-vous, vouerez-vous mon blog aux gémonies. Mais voilà, il faut que je vous le confesse: malgré mes diatribes anti-Facebook , j’ai fini par re-créer un compte.

Hérésie ! Sacrilège ! J’entends déjà à ma porte les chuchotements de l’inquisition libriste qui vont me mener au bûcher.

Mais est-ce que créer un compte Facebook est compatible avec ma philosophie ? N’y vois-je pas une contradiction avec ma défense du Parti Pirate ?

Barreaux de prison

My experience working with patents

My experience working with patents

A few years ago, I worked at a very big international company. I was doing R&D in the user interaction field and I had very friendly colleagues: the dream job. At some point, I had what looked like a good idea: make our user’s life easier by predicting his input thanks to multi-modal sensors and […]