La démocratie effraie-t-elle nos élus ?

La démocratie effraie-t-elle nos élus ?

Comment les élus d’Ottignies-Louvain-la-Neuve semblent vouloir tout faire pour saboter une consultation populaire d’origine citoyenne. Le 11 juin, dans ma ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, se déroulera une consultation populaire. Chaque citoyen de 16 ans ou plus est appelé à se prononcer sur la question « Êtes-vous favorable à une extension du centre commercial ? ». Demander aux citoyens […]

Reliez Ottignies et Bruxelles en vélo grâce au VER

Reliez Ottignies et Bruxelles en vélo grâce au VER

Une piste cyclable parfaitement sécurisée et sur site propre pour relier Ottignies à Bruxelles en seulement 16km ? Le tout entièrement financé par l’argent du contribuable ? Un rêve ? En fait, c’est déjà une réalité que vous avez déjà financé à hauteur de plusieurs milliards d’euros. Seul petit problème à régler : les contribuables qui […]

Il faut agrandir le centre commercial !

Il faut agrandir le centre commercial !

Comment ? Mais bien sûr qu’il faut agrandir le centre commercial ! Ceux qui vous disent le contraire ne sont qu’une poignée de véhéments passéistes. Voyez-vous, le centre commercial est devenu un endroit de ralliement, d’échanges. Tous, jeunes, vieux, s’y retrouvent, seuls ou en familles, pour consommer et se faire plaisir. En se retrouvant dans […]

By Lionel Dricot dans ,
Lily & Lily à Ottignies

Lily & Lily à Ottignies

Dans le strass et les paillettes du Hollywood des années 1930, la star sur le déclin Lily Da Costa remplit plus souvent les verres et les chroniques des journaux à scandale que les salles obscures et les plateaux de tournage. Sam, le brave imprésario dépassé par tous ses caprices, ne sait plus à quel saint […]

L’inauguration du RER

L’inauguration du RER

Je me fraie un passage dans la foule clairsemée de la gare d’Ottignies. Une rumeur court : le ministre arrive. En effet, une berline noire ancien modèle, conduite par un chauffeur humain, s’arrête sur l’aire de débarquement. Quelques vieux téléphones se dressent au dessus de la foule pour prendre des photos, les journalistes et blogueurs portent […]

For a fistfull of votes

Yesterday was an election day in Belgium. We voted for the municipal and provincial elections.

It was the second time that the Pirate Party was candidate, first being in 2010 when it was only in one place and performed at 0.26%.

This Sunday, we were in multiple districts of nearly all the provinces. With the exception of two 0.9%, we did more than 1% everywhere it was possible to vote for us. Paul Bossu did also an incredible 3.42% in his own district (Tournai).

Vote pour Lionel Dricotà Ottignies-Louvain-la-Neuve

We were also in 14 cities and I was personally leading the list in Ottignies-Louvain-la-Neuve, a city of 30,000 where we scored an outstanding 5.16%.

Un financement de campagne transparent ?

Beaucoup de partis semblent soutenir la transparence. À tel point que certains ont trouvé mes engagements électoraux « consensuels ». Et bien il est de temps de passer aux actes pour voir ce qu’il en est vraiment. Et voir si la transparence est si consensuelle qu’on veut bien le dire.

Une serre transparente en noir et blanc

Les partis en campagne pour les élections sont, par la loi, obligés de garder leurs dépenses électorales sous un certain seuil. À Ottignies-Louvain-la-Neuve, ce seuil est de 22.855€ pour la communication de la liste et 1727€ par candidat. Afin de contrôler le respect de cette règle, les partis sont tenus, dans le mois qui suit les élections, de fournir à l’administration deux informations :

  1. Le détail de leur compte de campagne (1000€ pour le tract untel, 150€ pour des ballons, etc)
  2. L’origine des fonds (don de 1000€ du partisan machin, financement par le parti de 10.000€, etc)

Les deux totaux doivent évidemment être identiques et les dons inférieurs à 125€ peuvent être anonymes.

Ces informations ne sont pas divulguées et restent privées entre le parti et l’administration. Sauf au Parti Pirate où les frais de campagne Brabant-Wallon-Ottignies-Louvain-la-Neuve sont accessibles à tous.

Sale politicien hypocrite !

De brocante en fête de quartier, j’arpente ma commune comme tout candidat aux élections qui se respecte. Je complète ma bibliothèque, je retrouve des vieilles connaissances, je rencontre de nouvelles personnes. J’y prends du plaisir. C’est rigolo.

Jusqu’à ce fameux soir où ma compagne me demanda : « Tu n’as pas l’impression d’être complètement hypocrite à force d’aborder les gens tout le temps ? ».

Et là, sans crier gare, la vérité m’a frappée. Froide, nue, violente. Je ne m’en étais pas rendu compte mais, insidieusement, je suis devenu un politicien. Un sale politicien hypocrite.

Seul sur la route

Ottignies-Louvain-la-Neuve, ville pirate

Ola, du bateau ! Oui toi, le moussaillon fatigué ou le coureur des mers, toi qui fait escale dans l’interlope port d’Ottignies-Louvain-la-Neuve où se retrouve la fine fleur de la flibuste, la pègre des océans.

Tu auras à cœur de lire le petit manuel de politique d’Ottignies-Louvain-la-Neuve avant de pénétrer dans les bas-fonds de notre ville, là où, parmi les relents de rhum et de tabac exotique se trament les plans les plus audacieux, se préparent les abordages les plus cruels.

Petit manuel de politique à Ottignies-Louvain-la-Neuve

À force de lire mes péripéties électorales à Ottignies-Louvain-la-Neuve, peut-être seriez-vous intéressés par une petite mise en contexte.

Ottignies-Louvain-la-Neuve[1] est une entité très particulière car composée de deux villes distinctes. Il y a tout d’abord Ottignies, ville historique autour de laquelle gravitent les villages de Céroux, Mousty et Limelette. Mais en 1972 est créée, au milieu d’un champ de patates, l’université de Louvain-la-Neuve. Peuplée essentiellement d’étudiants, elle verra sa faune se diversifier avec son centre commercial, son cinéma, ses yorkshires qui font caca sur la voirie. Bref, elle deviendra une ville à part entière[2].

Lac de Louvain-la-Neuve

Cette dualité urbaine se fait particulièrement sentir dans la politique. Si Ottignies est, comme beaucoup de villes de la province, à majorité conservatrice plutôt à droite (MR, parti libéral), de par sa jeunesse et sa population variée, Louvain-la-Neuve est particulièrement progressiste voire alternative.

Notes

[1] Ville pour laquelle j’anime d’ailleurs une page G+.

[2] même si elle continue à me faire chanter sans m’arrêter