La conséquence inattendue du libre : la politique

La conséquence inattendue du libre : la politique

Ceci est le billet 4 sur 4 dans la série Les opportunités manquées du Libre

Dernièrement, j’ai partagé avec vous trois éléments que je trouve cruciaux pour l’informatique de demain et qui, je pense, ont été très mal négociés par le monde du logiciel libre. Tellement mal négociés que je doute que le logiciel libre puisse jamais rattraper son retard. Il s’agit de l’expérience utilisateur, de la décentralisation et du respect […]

Je n’ai que faire de votre business model

Je n’ai que faire de votre business model

English translation available Le monde change et j’en suis heureux. Un petit peu tous les jours, progressivement. Parfois en pire, souvent en mieux. Une des conséquence est que certains business ne sont plus rentables. Ou ne répondent plus à une demande. Ils doivent s’adapter ou faire faillite. C’est normal, on appelle ça l’évolution de la […]

Les opportunités manquées du Libre 3 : la vie privée

Les opportunités manquées du Libre 3 : la vie privée

Ceci est le billet 3 sur 4 dans la série Les opportunités manquées du Libre

EDIT du 18 décembre 2012 : texte retravaillé pour tenir compte des amis qui partagent vos données. La défense de la vie privée fait partie de l’ADN des promoteurs du logiciel libre. L’équation de base est simple : si le logiciel est libre, on peut contrôler ce qu’il fait de nos données. Il m’est arrivé d’entendre des libristes […]

Le monde selon Google

Le monde selon Google

This post is also available in English. Que feriez-vous si vous aviez à votre disposition des ressources et une richesse pratiquement illimitée ? La possibilité d’embaucher les plus grands génies de votre temps, de disposer de toute la technologie imaginable ? Pour une majorité des grandes entreprises de la fin de la période industrielle, la réponse fut […]

J’ai mal à mon mail

L’administration belge dépense une fortune en timbres. En bon technophile, votre premier réflexe sera sans doute de leur conseiller l’email.

Et puis, je me suis posé la question : Pourquoi l’email a-t-il tant de mal à remplacer les lettres papiers ? Pourquoi tant de gens ne communiquent plus que par message Facebook ? Et si, comme pour le logiciel libre, la solution n’était pas satisfaisante ?

Une vieille boite aux lettres

Non, je n’ai rien à cacher

On entend régulièrement la formule « Celui qui n’a rien à se reprocher n’a rien à cacher ». Cet aphorisme devrait vous rassurer lorsque vous vous inquiétez de l’invasion des technologies dans votre vie.

Je voudrais illustrer la tromperie de cette phrase au travers d’une anecdote réelle, vécue à une époque où Internet était si rare qu’on pouvait le considérer comme essentiellement inexistant. Un temps où les affres de la puberté trouvaient encore un exutoire sur les pages en papier glacé des magazines.

Un chat se cachant à moitié

Adolescent dans une grande école catholique, je me fais un jour approcher par un condisciple.
Lio, il faut que je montre un truc trop drôle !

Ce camarade me révèle qu’il a trouvé, dans une revue porno, une photo ressemblant fortement à un de nos éducateurs. Intrigué, je demande bien sûr à voir la photo en question. Publiée dans la rubrique « courrier des lecteurs », elle représente un homme nu en érection. Contrairement aux autres photos de cette rubrique, le visage n’est pas flouté. Et la ressemblance est, il est vrai, frappante.

Les opportunités manquées du Libre 2: la décentralisation

Les opportunités manquées du Libre 2: la décentralisation

Ceci est le billet 2 sur 4 dans la série Les opportunités manquées du Libre

Je vous ai déjà parlé de l’importance de la décentralisation : il faut créer des services indépendants qui communiquent entre eux (l’email) plutôt qu’un gros service qui contrôle tout le monde (Facebook, Google). Mais créer un service décentralisé est une véritable gageure. Si les problèmes techniques sont légion (compatibilité, communication, standardisation), ils ne sont rien face […]

Le flux total

Malgré sa centralisation, je suis un énorme fan de Google+. Il me permet de m’informer, de confronter mes idées avec le monde, de partager automatiquement mes photos avec mes proches, d’organiser des évènements, de discuter avec mes amis sans remplir la boîte aux lettres de ceux qui ne le souhaitent pas et sans que ceux qui étaient partis en weekend aient à rattraper une myriade de fils de discussion. Il me permet également également de rendre mes réactions publiques sans tomber dans l’infamie suprême, le tristement célèbre « reply all ».

Une jolie chute d'eau, un « stream »

Le mail a ses limites. J’ai moi aussi finalement fait cette expérience qui arrive à tout le monde un jour ou l’autre : à partir d’une certaine quantité, le mail est inefficace. Comme on dit en bon franglais d’ingénieur : « le mail ne scale pas ».

Les opportunités manquées du Libre : la satisfaction

Les opportunités manquées du Libre : la satisfaction

Ceci est le billet 1 sur 4 dans la série Les opportunités manquées du Libre

Pendant des siècles, la définition de l’innovation était « rendre possible quelque chose qui ne l’était pas auparavant ». Même si cela n’affectait qu’une minorité technologiquement lettrée ou ayant la chance d’être bien équipée. Désormais, un autre type d’innovation prend le pas : « rendre agréable à une catégorie de personnes ce qui est possible ». Imaginons que vous souhaitiez […]