Le plus grand jeu en ligne massivement multi-joueurs du monde

Avalon L’une des critiques que j’entends le plus régulièrement à propos de l’utilisation de Linux est le manque de jeux pour cette plate-forme. Là, je corrige tout de suite, des jeux il y en a, et des centaines. Il suffit de lire le blog de Yekcim pour s’en convaincre. Depuis le FPS galactique au counterstrike-like en passant par les petites perles.

Là, je vous vois venir : oui mais il manque un vrai grand jeu. Une épopée massivement multi-joueurs, un univers virtuel où s’immerger. Un jeu où incarner un gourou magicien qui sauve le monde avec l’aide de sa guilde, un jeu où le temps passé permet d’acquérir de l’expérience, des supers pouvoirs. Un jeu où les meilleurs sont reconnus par leurs pairs, une seconde vie virtuelle à propos de laquelle on peut discuter sur les fora où dans les cours de récré. Ce genre de jeu n’existe pas pour Linux.

Quoi ? Ce genre de jeu n’existe pas pour Linux ?

Les Nons-humains

Suite au concours lancé sur Linuxfr, j’ai pris une soirée pour commettre une petite nouvelle sur le logiciel libre et sa communauté. Je voulais faire un texte accessible au grand public mais, emporté par mon sujet, j’ai lamentablement terminé avec une suite de private jokes à tendance moulesque. Je dédie donc ce texte aux moules […]

Le petit Nicolas et le piratage

Le petit Nicolas et le piratage

Ceci est le billet 1 sur 2 dans la série Le petit Nicolas

L’autre jour à l’école, on a fait un spectacle pour les parents, un vrai avec une scène et des projecteurs. On était tous habillés avec des lunettes de soleil, des vestes en cuir et on criait « Allumer le feu ! » très fort, c’était terrible. Maixent avait une guitare électrique en plastique et Eudes tapait sur une […]

Le bépo sur le bout des doigts

Le billet suivant est une méthode à destination des personnes souhaitant apprendre la disposition de clavier bépo, que ce soit en complément ou pour remplacer complètement l’azerty[1] (l’utilisation des deux en parallèle étant en effet possible). Cette méthode est issue de mon expérience personnelle[2] à laquelle j’ai corrigé certaines des erreurs que j’ai faites lors de mon apprentissage.

Bépo

Se mettre au bépo demande de la motivation et une certaine assiduité au début. Cependant, cela peut également être un défi amusant et un investissement pour préserver vos articulations.

Quelle que soit la façon que vous choisissiez pour passer au bépo, il est impératif d’avoir une méthode structurée et de faire des exercices avec un logiciel de dactylographie. Passer au bépo brusquement en pensant que l’habitude viendra peut rallonger votre période d’apprentissage de 6 semaines à 6 mois voire plus ! Pensez-y : vous avez mis plusieurs années pour arriver à votre vitesse actuelle en azerty.

Notes

[1] Ou toute autre disposition, bien entendu.

[2] 6 semaines pour passer de 0 à 55MPM en bépo

Ubuntu Efficace, 3ème édition

Ubuntu Efficace - Lionel Dricot Avec un peu de retard, j’ai le grand plaisir de vous annoncer la disponibilité de la troisième édition d’Ubuntu Efficace, édition consacrée à Ubuntu 9.04, après une version 5.10 et une version 6.06.

Cette édition a été actualisée grâce à l’excellent travail de Kiki Novak, par ailleurs auteur de Linux au petits oignons. Un grand merci à lui.

En résumé : toi y’en a acheter ça (ça y’en a être bien pour épater les meufs ou les mecs en boîte de nuit).

Getting Thing GNOME! gère vos tâches au plus profond des fibres

Afin de gérer le stress et éviter la procrastination, j’ai dévelopé la méthode GARI (Glande Appliquée – Rangement Interdit). Vous vous souvenez ? Le monsieur au fond se souvient et il dit même que j’avais tout pompé sur GTD, ce qui est en partie vrai. Mais il nous restait à trouver un bon moyen pour gérer ma liste de choses à faire.

Quand on y pense, tout n’est jamais qu’une série de tâches. Déplacer une montagne paraît bien plus facile lorsqu’on le fait un caillou à la fois. Même si ça fait un peu tâche… (hihi, tâche, vous comprenez ? Jeu de mot subtil et raffiné).

LibreOffice pour les utilisateurs d’OpenOffice.org

OpenOffice, c’est un nom qui doit vous dire quelque chose. Il y a beaucoup de chances que vous l’utilisiez ou l’ayez essayé, que vous lui trouviez des défauts par rapport à Microsoft Office.

OOo

Lorsque je sors de mon petit monde geek, je suis à chaque fois étonné de voir à quel point peu de logiciels libres ont réellement percé auprès du grand public. Et si, dans le milieu professionnel, beaucoup ont vaguement entendu parler de Linux ou de Ubuntu, peu sont ceux qui comprennent réellement de quoi il s’agit.

Je n’ai trouvé que trois exceptions, très souvent installées et connues par la majorité des utilisateurs, même si ce n’est que pour noter l’infériorité par rapport à des concurrents propriétaires : VLC, Firefox et OpenOffice.org.

Libreoffice

Par contre, il y a des chances que le mot LibreOffice ne vous dise rien. Si c’est le cas, laissez-moi une petit chance de vous l’apprendre. Et si c’est le cas de votre entourage, envoyez-les sur cette page.

En résumé, LibreOffice est le successeur d’OpenOffice et ce que vous devriez installer sur votre ordinateur. Mais comment en est-on arrivé là ?

Pourquoi je suis un pirate !

English translation

Pirate

Chers industriels de la musique, du cinéma et du divertissement, je suis un pirate. Je suis l’archétype de l’internaute que vous combattez. Je télécharge tout et ne vous reverse pas un seul centime. Je ne vais même pas aux concerts. Vous me détestez et c’est réciproque.

Lorsque j’ai découvert l’Internet haut-débit, j’étais innocent, naïf. Je téléchargeais pour découvrir et, si j’aimais bien, j’achetais le CD. J’ai découvert énormément de musique via les réseaux pirates. Au hasard des mots-clés ou en suivant des recommandations. Au total, j’ai acheté légalement près de 200 CDs. Le premier groupe que j’ai rejoint sur Audioscrobbler s’intitulait « I still buy CDs ». Mais je le regrette. Et je demande à tout le monde de ne plus acheter de CD. Plus un seul.

Les Non-humains, tome 2 – Liberté et brosses à dent

Brosse à dent

Il y a près de trois ans, je vous présentais Lilo et Vista, un chargeur de bottes et une jeune femme issue de la frange dominante de la société. Si vous n’étiez pas encore sur ce blog, je vous invite à lire leurs aventures avant de continuer dans ce billet.

À l’époque, vous aviez été nombreux (si, si, trois personnes c’est nombreux) à réclamer une suite. Hélas, c’est une éventualité que je n’avais pas envisagée et j’avais préféré laisser Lilo et Vista à leur intimité.

Je n’ai jamais eu l’idée ni l’envie d’écrire une suite. Mais il y a une semaine, alors que j’observais les réactions à mon billet sur le piratage, Lilo est soudainement réapparu.

Google moins, web et vie privée

Vous en avez certainement entendu parler: Google change ses conditions de service. En gros, toutes les données que Google possède sur vous vont être centralisées. C’est énorme : chacune de vos recherches, chacun des sites que vous visitez et qui utilise Google Analytics, chacun de vos emails et de vos messages instantanés si vous êtes sur GMail, […]