Monnaie de geek, monnaie de singe ?

Si il y a une quelconque constante dans ma recherche du monde parfait, c’est certainement la décentralisation.

En effet, j’estime qu’un bon service doit généralement être un service pour lequel on n’est pas dépendant d’un unique fournisseur. Raison pour laquelle je suis un apôtre de Jabber depuis tant d’années, pour laquelle je milite pour l’utilisation d’un service comme identi.ca en lieu et place de Twitter.

À propos, un problème qui me hante depuis plusieurs années est l’argent. Parce que je n’en ai pas assez ? Un peu oui, mais je suis loin d’être le seul. Également parce que le modèle actuel d’échange monétaire est très peu compatible avec le monde connecté, monde qui me tient particulièrement à cœur[1].

Des sous, des sous, des sous

Quelques ténors hyper centralisés ont réussi à s’imposer en ligne : Visa, Paypal. Résultat ? Un coût transactionnel prohibitif ! Frais bancaires mensuels, frais fixes par transaction, pourcentage sur chaque transaction, taux de change. En fin de compte, on en vient à payer plus cher les transactions elles-mêmes que les produits ou services. Exit également les petites sommes. 1€ pour soutenir Framasoft ? Si ça se transforme en 0,20€ pour eux et 0,80€ pour Paypal/Visa, merci bien.

Fort logiquement, j’ai été interpellé par l’initiative Flattr dont l’objectif est de permettre des micros dons à des projets qu’on aime. Au point de dépenser quelques euros pour tester le bazar. *** Instant Pub *** Dans le cadre purement scientifique de cette expérience, pour pouvez d’ailleurs me « flatter », merci pour l’artiste ! *** Retour à nos programmes ***.

Flattr Where is Ploum?

Flattr, c’est pas mal mais ça reste centralisé et avec beaucoup de frais. On verra à l’usage, je vous dirai si j’ai pu récupérer ma mise initiale, ce qui est mon objectif (en attendant, je flatte les projets que j’aime bien, ça me fait plaisir).

Bref, on est encore loin de notre monnaie électronique décentralisée.

Notes

[1] hacker, hihi, …

In bed with Ryan Lortie

He wanted to be a GNOME rock star, he didn’t know the price to pay. He heard that sleeping with big guys was the only way to succeed, he didn’t believe it. The fact that there was no more twin beds room in the hotel was unexpected… Introducing the innocent Ploum and the Nasty Desrt in […]

Board of columns of keys

The biggest issue when talking about usability is that people tend to be used to what they get, even if sub-optimal. And because they are used to it, they will never question the validity of the current model and, worst, they will fight loudly against any change. That’s why I’m so pleased when someone come with an out-of-the-box idea.

machine with buttons

Just think about a machine that will need input. Add lot of buttons, more than one hundred, nearly all of the same size and color. Spread those buttons in a total random order, without even aligning them. That’s it, you have the most widely used human-machine input mechanism : the keyboard !

Scary, isn’t it ?

Les Nons-humains

Suite au concours lancé sur Linuxfr, j’ai pris une soirée pour commettre une petite nouvelle sur le logiciel libre et sa communauté. Je voulais faire un texte accessible au grand public mais, emporté par mon sujet, j’ai lamentablement terminé avec une suite de private jokes à tendance moulesque. Je dédie donc ce texte aux moules […]

Alone

Alone. The sensors of my crashed ship were formal : there was no lifeform on this planet. Not a single drop of water, just a giant desert of dunes. I was alone beneath a splendid sky of unknown stars and I started to name them while walking, toes in the sand. I was talking loudly, […]

En retard…

Vous avez déjà sans doute remarqué que lorsqu’on est pressé, on agit d’une manière totalement différente sans véritable logique. Ce qui est amusant c’est que ce changement de comportement induit des effets inattendus et pour le moins comique (pour les autres).

Rabbit

Pourris-moi la vie, oh oui, encore !

Je suis nominé pour le concours Persoweb, n’oubliez pas de voter pour moi, plus d’infos à la fin de ce billet.

Virons les téléphones Tous les téléphones portables modernes disposent d’une merveilleuse fonction cachée et non désactivable, la fonction « Je te pourris aléatoirement une bonne nuit de sommeil ».

Le principe de cette fonction est simple : répéter durant toute la nuit et toutes les 5 minutes un petit signal sonore trop faible pour vous réveiller complètement mais assez fort pour vous sortir du sommeil et vous laisser le temps de penser « Faut vraiment que je balance cette horreur par la fenêtre » avant de vous rendormir profondément.

Certains prétendent qu’il s’agit uniquement de la fonction censée vous avertir que la batterie est faible. Effectivement, ce signal ne se présentent que lorsque la batterie est presque morte.

Une journée sans…

C’est décidé, aujourd’hui je passe une journée sans. Une journée d’abstinence. Aujourd’hui, je me prends en main.

Le réveil sonne. Machinalement, j’enfile mes lunettes et tends le bras… Non ! Pas aujourd’hui, je serai fort ! Une journée entière sans y toucher!

Je me lève et me dirige vers mon lavabo. Une grande silhouette maigrichonne à la peau blanche m’accueille dans le miroir. Et si j’en profitais pour faire du sport ? Ce serait une bonne idée ça le sport !
Mais quel sport choisir ? Me raser ! Ça c’est du sport ! Je ressors mon vieux rasoir. Depuis des semaines, il rouille sur l’étagère. Mmmm… Ce serait quand même pousser le bouchon un peu loin. Je décide d’abandonner pour aujourd’hui. Un vice à la fois. Comme tous les matins je me coiffe en passant rapidement mes mains dans mes longs cheveux ébouriffés.

J’enfile rapidement un bermuda et un t-shirt. C’est mon préféré : un t-shirt noir avec un grand pingouin dessiné dessus.

Petit guide de déplacement urbain au Mexique

Je vous avais raconté que, au Mexique, il n’y a que des 4×4. Ce n’est pas tout à fait vrai. On trouve en effet aussi plein de coccinelles et de vieilles grosses américaines toutes rouillées.

Il est relativement plus courant que chez nous de décorer les voitures, d’y ajouter des insignes, des autocollants. Lorsque j’ai vu pour la première fois un pick-up arborant une croix gammée, j’ai eu le réflexe d’être choqué. J’ai en effet beau savoir que ce symbole possède des tas de significations très bien, je n’en reste pas moins formaté par le conditionnement européen. Jusqu’à ce que quelqu’un me dise : « Ben le symbole est pas connu de tout le monde. Les gens peuvent trouver le truc chouette et le coller sur leur voiture. »[1]. Et j’ai fini par m’habituer aux légères extravagances des conducteurs. Voire à les apprécier dans certains cas.

linux car

Notes

[1] Ce qui, à vrai dire, se tient tout à fait. C’est pas parce qu’un type a dit en 33 « Et les gars, j’ai trouvé chez les bouddhistes une bonne idée pour mettre sur notre drapeau » qu’on ne peut plus décorer sa voiture comme on l’entend

Plus ou moins tout seul dans un infini plutôt moyen

Suite aux différentes affaires qui ont secoué la diplomatie internationale, je me suis rendu compte à quel point les susceptibilités philosophiques de chacun devaient être respectées. Nous partageons tous le même monde et, afin d’y vivre au mieux, il est important de respecter les croyances et les traditions de chacun. C’est pourquoi j’ai pris sur moi de ne pas m’offusquer des pratiques désuètes et rétrogrades des cultes de certains, cultes que j’ai même parfois partagé durant ma jeunesse.

Son Appendice Nouillesque

J’avais des certitudes. Le monde semblait clair, tout s’enchaînait logiquement, je regardais le soleil se lever et remerciait Sa Grandiose Nouillesquerie (avec deux boulettes de viandes) de m’avoir touché de Son Appendice Nouillesque. Bien que je n’en ai jamais eu La Révélation, j’avais la foi. L’argumentation du réchauffement climatique me semblait limpide. J’étais un Pastafarien pratiquant et croyant. Le bon sens de ma religion me semblait parfaitement logique.

Pastafarien

Qui est ton dieu ?
Théo !
Logique..