[Oneliner 8]

Avec des Tsunamis pareils, pas besoins de Tsuennemis… Je suis @ploum, conférencier et écrivain électronique. Si vous avez apprécié ce texte, n’hésitez pas à me soutenir sur Tipeee, Patreon, Paypal, Liberapay ou en millibitcoins 34pp7LupBF7rkz797ovgBTbqcLevuze7LF. Vos soutiens réguliers, même symboliques, sont une réelle motivation et reconnaissance. Merci ! Ce texte est publié sous la licence […]

Non non non, rien ne va changer…

…tout tout tout va continuer.

Argh, je m’étais pourtant juré de ne pas parler de sujets trop faciles sur ce blog. Prenons exemple de la constitution européenne : tout a été dit cent fois, et beaucoup mieux que par moi. Aussi, quand j’écris ces vers, ce que ça m’amuse, c’est que ça m’amuse, c’est que ça m’amuse et je vous chie au nez[1] !

drapeau européen

L’Europe, l’Europe, cette merveilleuse idée qui m’a au moins apporté une chose : le fait de pouvoir sortir dans une grosse dizaine de pays des fintes à deux eurocentimes ! Parce qu’auparavant, fallait convertir la finte à deux francs 50 et le jeu de mot à deux balles en pesetas, en couronnes, en francs français, en tickets restaurant…

Notes

[1] Boris Vian, cité de mémoire, extrait du recueil Cantilène en gelée, ouvrage sublime.

Scandale diplomatique

Dans un contexte international et géopolitique particulièrement tendu, il était évident que la publication par le journal France-Matin des fameux dessins de la discorde ne ferait qu’attiser la haine et les critiques.

Mais quels sont donc les enjeux ? Et quels sont donc les desseins de ces dessins non-saints ?

Petit rappel des faits :

Moi ? De rien ! Même pas de lire un super long billet rébarbatif !

Lentement, insidieusement, elle s’est immiscée. Elle rampe, elle contourne, elle est partout, elle est là, parmi nous, la Peur. La grande Peur.

Elle est diablement efficace, elle efface toute raison, toute rationalité, toute logique. Elle autorise tous les excès, tous les abus. Nous connaissons la Peur.

Et lorsque la Peur est au commande, chacun se replie pour protéger son petit bout de survie, pour refuser toute possibilité de discuter. On ne discute pas avec la Peur. Au contraire tout ce qui est différent devient un vecteur de la Peur.

Depuis plusieurs années, le monde plonge dans la Peur et applaudit ceux qui, exploitant la Peur, lutte contre toute différence, renforçant la Peur tout en ayant l’air de la combattre.

La Blague Européenne Officielle

English translation of that post available here

Europe

Le paradis européen :

Vous êtes invité à un déjeuner officiel. Vous êtes accueilli par un anglais. Un français prépare la nourriture, un italien fait l’animation et le tout est organisé par un allemand.

L’enfer européen :

Vous êtes invité à un déjeuner officiel. Vous êtes accueilli par un français. Un anglais est aux fourneaux, un allemand s’occupe de l’animation mais, pas de panique, le tout est géré et organisé par un italien.

petits drapeaux européens.

The Official European Joke

Traduction française de ce billet disponible ici

Europe

European paradise:

You are invited to an official lunch. You are welcomed by an Englishman. Food is prepared by a Frenchman and an Italian puts you in the mood and everything is organised by a German.

European hell:

You are invited to an official lunch. You are welcomed by a Frenchman. Food is prepared by an Englishman, German puts you in the mood but, don’t worry, everything is organised by an Italian.

petits drapeaux européens

Rendre l’obsolescence obsolète ?

Le capitalisme et la société de consommation peuvent être la base d’une société idéale. J’en suis intiment persuadé. Le consommateur, par ses choix, dirigerait le marché dans la direction qu’il souhaite. Démocratique, logique et équitable. Inéluctable. Mais pour que cette utopie se réalise, plusieurs aspects sont indispensables: le consommateur doit faire un choix volontaire, logique […]

La fin de la révolution

English translation available

Beaucoup pensent que nous sommes à la veille d’une révolution, que des bouleversements vont secouer notre société. Je ne le pense pas.

Random coloured lines

À mes yeux, la révolution est terminée, nous sommes à la fin de la période de transition. Il faut juste un peu de temps pour nous en rendre compte mais le changement est déjà présent, irrémédiable.