Pouet ! Pouet !

ebook:

KlaxonLes grèves sauvages à répétition, les retards et le gros qui pue sur la banquette ont définitivement eu raison de vos vagues relents écologistes. Vous avez donc logiquement abandonné votre tentative d’utiliser les transports en commun pour retrouver la solitude misanthropique de votre machine à transformer du pétrole (plus cher à la calorie que de brûler directement les billets de banque) en redoutable gaz carbonique (qui est, depuis Al Gore, pire que l’acide sulfurique et l’uranium appauvri).

Réjouissez-vous ! Vous n’êtes pas le seul à bien aimer l’écologie en théorie mais à vous ruer sur le salon de l’auto comme des gardes d’aéroport sur une lime à ongles. Chaque jour vous êtes donc à présent certain de côtoyer vos condisciples sur les autoroutes à destination de votre lieu de travail. Votre puissant bolide dont la valeur de la cylindrée vous a donné une érection[1] chez votre concessionnaire vous permettra à présent de progresser centimètre par centimètre vers une tasse de café machine et un écran blafard tout en travaillant activement au développement de votre ulcère.

Notes

[1] où réaction de même accabit pour les êtres ne disposant pas d’organe érectile mais il fallait bien la placer. Un article sur l’automobile sans connotation sexuelle n’est pas un article lié à l’automobile.

Vous voilà à présent complètement bloqué. La radio alterne entre publicités pour les assurances auto et info trafic vous informant de la présence de bouchons sur l’autoroute entre deux accidents. Toutes les heures, un bulletin météo vous annonce également qu’il pleut. C’était donc ça ! Qu’auriez-vous fait sans la radio, franchement ?

Comment sortir de cet embouteillage monstrueux ? Comment arriver à l’heure à la réunion avec M. Durand ? Comment ne pas faire un infarctus dans les 10 minutes ? Il existe pourtant une solution à tous vos problèmes : le klaxon.

Vous ne vous êtes jamais posé la question ? Dans le code de la route, on apprend qu’il est interdit d’utiliser le klaxon sauf alerte nucléaire dernier niveau dans un site de type Seveso, et encore, faut une autorisation écrite en 3 exemplaires signée par le président du Bengladesh. Pourtant, le klaxon est l’élément le plus facile à atteindre de tout le véhicule. Ergonomiquement, sa disposition est une véritable incitation à l’utilisation. La raison en est bien simple : le klaxon solutionne tous vos problèmes !

Vous aussi faîtes comme tout conducteur qui se respecte : un problème ? Un tracas ? Et si je klaxonnais ?

Vous êtes en retard et le type devant vous ne dépasse qu’à peine la limite de vitesse autorisée ? Klaxonnez ! Vous êtes à un feu rouge ? Klaxonnez ! Un type avec un képi bleu fait des signes étranges au milieu de la chaussée ? Klaxonnez ! Vous n’avez pas d’ouvre porte de garage automatique mais vous êtes marié ? Klaxonnez ! Vous voyez, ça marche !

Plus fort encore : Vous êtes dans un bouchon quotidien de 10 bornes. Les voitures sont pare-choc contre pare-choc. Mais pourquoi cela n’avance-t-il pas ? Tout le monde va pourtant dans la même direction. Après tout, il suffirait d’y aller tous un peu plus vite, non ? Klaxonnez ! Klaxonnez encore ! Si ça se trouve, tout est bloqué parce qu’un type tout devant s’est un peu endormi et n’avance pas. En klaxonnant vous faites passer le message vers l’avant, les autres conducteurs vont courtoisement relayer votre coup de klaxon et lorsque celui tout au début l’entendra, il sursautera en se réveillant et dira probablement : « oups, je me suis endormi. Je m’excuse, merci d’avoir klaxonné pour me réveiller, c’était nécessaire. ». Il repartira ensuite et il n’y aura plus d’embouteillages. C’est cool non ? Un coup de klaxon et tout le monde est heureux.

Enfin, je crois. J’ai jamais vraiment testé mais comme j’entend plein de klaxons dans les embouteillages et les files, je me dis que ça doit être ça. Chouette non ?

Merci docteur Klaxon ! Dans le prochain épisode, je vous expliquerai pourquoi la fréquence en coup de klaxon par minute d’un conducteur est directement anti-proportionelle à la latitude à laquelle il a appris à conduire. À la semaine prochaine et klaxonnez bien les copains.

Je suis @ploum, conférencier et écrivain électronique. Si vous avez apprécié ce texte, n'hésitez pas à me soutenir sur Tipeee, Patreon, Paypal, Liberapay ou en millibitcoins 34pp7LupBF7rkz797ovgBTbqcLevuze7LF. Vos soutiens réguliers, même symboliques, sont une réelle motivation et reconnaissance. Merci !

Ce texte est publié sous la licence CC-By BE.

Sharing is caring