Couper le fil

Checker ses mails, encore une fois. Rien. Si, un spam. Rafraîchir ses flux RSS. Consulter le forum. Tiens, une vidéo Youtube. Si ça se trouve, elle est marrante. Ou pas. Un peu. Finalement. Toujours pas de mail ? Recheck. Et dans les nouvelles générales ? Un ouragan ? Une catastrophe ? La révélation de la zoophilie d’un président ? Rien. Ah si, le résultat d’un match de hockey de division 2. Et pas de mail ? Quoi ? Déjà 2h du mat ? Je vais être crevé demain. Et j’ai rien foutu aujourd’hui. J’ai même pas mangé ce soir. Envie de rien faire. Rien. Et je suis crevé. Et j’ai du mal à éteindre cet ordinateur. Ma souris effleure le bouton d’extinction puis retourne instinctivement une dernière fois sur le « Send & Receive ». Un démineur ? Il est 2h du matin mais tiens, pourquoi pas un démineur. Le temps d’une petite partie et il y aura bien quelques flux RSS à rafraîchir.

Bruit de déchirure.

Dans le ciel, les nuages passent. C’est beau. J’avais oublié à quel point c’était beau. J’ai beau lire des dizaines de romans de Science-Fiction qui racontent les explorations de planètes lointaines, je reste ébahi par la planète Terre. Au fond, si un auteur la décrivait, on le prendrait pour un doux rêveur. Écoutez, les oiseaux chantent. Comble de la folie, j’ai retiré mon t-shirt pour exposer ma peau blanchâtre aux rayons du soleil. Vous savez, cette grande lumière dans la grande pièce au plafond bleu. Je lis un peu. Je regardent deux vaches brouter. C’est passionnant les vaches finalement. Je me sens heureux. En forme. Quelques trucs à faire mais ça avance. Ou alors, c’est pas urgent. Si ça se trouve, en ce moment le monde est en train d’éclater. Ou bien les politiciens règlent le sort de la Belgique à coup de couteaux. Ou bien un type poste plein de commentaires sur mon blog. Je m’en fous en fait. Je suis bien. Je vais faire du sport. Puis me remettre au soleil. Et avancer dans ma pile de livres à lire. Le soleil se couche, mon ordinateur traîne silencieusement dans un coin. Tiens, ça fait 3 jours que je ne l’ai pas allumé. Ça fait 2 semaines que je n’ai plus lancé mon aggrégateur. Et pourtant, le monde tourne toujours. Je me sens en forme. Ça ne me manque pas du tout au fond. Si ça se trouve, je rate des trucs très intéressants, des vidéos drôles. Je vais checker mes mails pour voir. Je veux me coucher tôt avec un bon bouquin mais juste checker 5 minutes, histoire de voir…

Finalement, non. Je ferai ça demain. Ou après, ou plus tard. Je sais pas, je m’en fous. Je suis bien dans mon lit avec un bouquin.

Je suis @ploum, ingénieur écrivain. Printeurs, mon dernier roman de science-fiction, est disponible en précommande. Abonnez-vous pour recevoir mes billets, partagez-les autour de vous et n'hésitez pas à me soutenir sur Paypal. Votre soutien, même symbolique, compte beaucoup pour moi. Merci !

Ce texte est publié sous la licence CC-By BE.

Sharing is caring