La vie trépidante des moules… (TOME III)

ebook:

A cette époque, l’impérialisme américain triomphait. Les cultures indigènes et les religions païennes s’éteignaient peu à peu, laissant la place au triomphant mercantilisme. L’Egypte, terre sacrée et berceau de l’humanité, ne faisait pas exception. Un à un, les Anciens Dieux se réfugiaient ou se convertissaient.

Osiris, Amon, Thot durent tous s’enfuir. Râ préféra quant à lui tenter sa chance à Hollywood. Mais la misère, le froid, le rendirent malade. A tel point qu’on l’appelait « Râ le tuberculeux » ou « Râ Tousse-Tousse » car il toussait beaucoup. Il n’était plus que l’ombre de l’éclatante divinité qu’il fût autrefois. Il draguait dans des bars miteux des starlettes de seconde zone !

Un jour, il rencontra Molly. Elle était belle comme le jour. L’esprit embrouillé par une longue période de célibat, il lui dit :
Toi, tu succomberas à mon charme dans les 15 minutes! Je te parie 100 dollars.
Ah bon ? répondit-elle d’un air étonné, Je ne demande qu’à voir ça !
Regarde ces biceps, bébé dit Râ.
Et sur ces mots, voulant gonfler son torse, il s’effondra en toussant et en crachant de grosses glaires gluantes :
Rrr..Teu Teu ..Touss Argl !

Dégoûtée, Molly se leva et lui assena:
Tu as tort ! Jamais tu ne m’auras ! Tu pensais mal ! Je ne te parlerai plus jamais ! Honni soit qui mal y pense ! Donne moi tes 100 dollars et casse toi !
Honteux, Râ paya et s’en alla tandis qu’avec les 100 dollars Molly s’approchait du bar et commençait à faire la fête, entourée d’hommes…

Moralité: Honni, Râ Tousse-Tousse a tort et Molly noce !

Je suis @ploum, conférencier et écrivain électronique. Si vous avez apprécié ce texte, n'hésitez pas à me soutenir sur Tipeee, Patreon, Paypal, Liberapay ou en millibitcoins 34pp7LupBF7rkz797ovgBTbqcLevuze7LF. Vos soutiens réguliers, même symboliques, sont une réelle motivation et reconnaissance. Merci !

Ce texte est publié sous la licence CC-By BE.