Dépoussiérage : Le canard et l’hippopotame

One day, Dédé vu Tutu en tutu. Tutu plu à Dédé et Dédé plu à Tutu.
Dédé du avouer à Tutu qu’elle était une déesse en tutu.
Tu es si belle en tutu ! Tu me tortures !
Quelle douce torture que le tutu ! De quoi te plains-tu ?
Cette douceur me tue Tutu ! Mon coeur trop longtemps s’est tu et today Dédé doit dire à Tutu que Dédé aime Tutu !
Dédé et Tutu se turent. Mais les yeux de Tutu disaient à Dédé ce que Dédé avait dit à Tutu.
Du thé Dédé ? dit Tutu.
Du thé ? Volontiers !
Tu…
Chut ! interrompit Dédé. Dédé aime être nu contre Tutu.
Oh Dédé ! rougit Tutu. Tutu aime être serré contre Dédé. Mais Tutu ne le dit pas à Dédé pendant le thé!

À C., Louvain-la-Neuve, 18 avril 2002.

Ce texte est publié sous licence Creative Commons BY-ND (licence non-libre)

Oubliez un instant les réseaux sociaux et abonnez-vous par mail ou par RSS (max 2 billets par semaine et rien d’autre). Dernier livre paru : Printeurs, thriller cyberpunk. Pour soutenir l’auteur, offrez et partagez ses livres.

Ce texte est publié sous la licence CC-By BE.