Le transport parfait ?

Le transport parfait ?

ebook:

“Madame la ministre, l’industrie des voitures intelligentes est actuellement l’une des plus grosses pourvoyeuses d’emplois. Dans un contexte où le chômage atteint les 50%, il serait déraisonnable de…

— Je sais très bien tout cela, Monsieur Nisoya. J’ai les chiffres sous les yeux. Tenez-vous en aux arguments concernant la concurrence déloyale.”

Mon voisin me donne un coup de coude et me chuchote à l’oreille :
— Le type qui vient de parler, c’est Nisoya. Le Nisoya de l’Automotive Corp. Il est venu exprès du Japon. Le mec à sa droite c’est Van Pientje, le directeur des chemins de fer européens. Tout au bout, c’est McKenzie, la CEO de la Compagnie.

Je le regarde d’un air étonné. Mais pour qui se prend-il ? Si je suis à l’audience de la Commission Européenne pour l’affaire InstantMoves, c’est que je ne suis pas le dernier des websurfeurs. Encore un de ces blogueurs qui a l’impression d’avoir la science infuse car il podcaste en direct depuis ses lunettes vers une chaîne à un million d’abonnés. Van Pientje vient justement de prendre la parole. Une goutte de sueur brille un instant avant de se glisser dans le col trop serré de sa chemise griffée et probablement hors de prix.
— L’industrie des chemins de fer constitue la colonne vertébrale économique de notre industrie avec une efficacité et une sécurité démontrées depuis plusieurs siècles. En cassant les prix, InstantMoves risque de créer une attente disproportionnée et dangereuse. Cette concurrence est non seulement déloyale, elle est malhonnête. Je pense qu’il en est de même pour le transport aérien.

Il se tourne vers une dame au regard sévère. C’est la célèbre McKenzie, en chair et en os. Ayant gravi un à un les échelons de l’industrie aéronautique, elle a été à la base de la fusion de Sky Team avec Star Alliance, devenant de facto la directrice de la seule et unique compagnie aérienne mondiale, désormais appelée “La Compagnie”. Le site Klout l’a classée comme la femme la plus influente du monde et la onzième personnalité d’un classement décidément encore trop masculin.

— Dans l’aérien, annonce-t-elle de sa voix grave et rocailleuse, nous avons travaillé durant des décennies pour améliorer la sécurité. Nous avons découvert que la moitié des incidents étaient d’origine humaine. C’est la raison pour laquelle nous avons remplacé les pilotes par des algorithmes sophistiqués et que toutes les maintenances au sol se font à présent sous la supervision de contrôleurs robotisés. Ce résultat est le fruit de plus d’un siècle de progrès et, malheureusement, d’accidents et de morts. Aussi, je vous pose une question : combien de morts sommes-nous prêts à accepter pour tout recommencer à zéro afin qu’InstantMoves devienne aussi fiable que le transport par avion, par train ou par voiture intelligente ? Combien de morts, de familles détruites ? Je vous le demande !

C’en est trop. Leur hypocrisie me débecte. Tant pis pour la fin, j’en ai assez entendu. D’un geste du doigt sur l’écran de ma montre, j’indique que je veux rentrer à la maison. Le temps de sortir du bâtiment et je m’engouffre dans une voiture intelligente. J’étends les jambes et je ferme les yeux. L’écran de la voiture me propose de continuer le visionnage du film que j’ai commencé à regarder hier soir. Mais je n’ai pas le cœur au divertissement. Sérieusement, dans quel monde vivons-nous ?

Bon sang ! InstantMoves est une startup d’une trentaine de personnes. Ils ont réussi à mettre au point la téléportation ! La vraie, la véritable téléportation ! Encore mieux que dans StarTrek ! C’est incroyable, c’est génial, c’est bon marché ! Toute imprimante 3D digne de ce nom peut réaliser une base de téléportation en quelques heures. Ces types sont des génies, des bienfaiteurs. On devrait tous sauter de joie, leur décerner des médailles. Et au lieu de ça…

Merde quoi, la téléportation ! Le transport parfait !

 

Quels seront les véhicules du futur ? Comment se transforme la mobilité ? Pour aborder ce domaine passionnant, je vous invite à la conférence ResearchTalks du 14 octobre à Bruxelles. 6 courts exposés par 6 experts afin de s’imprégner du sujet. Inscrivez-vous, la participation est gratuite. Rejoignez également l’événement Facebook.

Photo par Fredrik Linge. Relecture par Le Gauchiste.

 

 

Vous avez aimé votre lecture ? Soutenez l’auteur sur Tipeee, Patreon, Paypal ou Liberapay. Même un don symbolique fait toute la différence ! Retrouvons-nous ensuite sur Facebook, Medium, Twitter ou Mastodon.

Ce texte est publié sous la licence CC-By BE.