Trouvez le job de vos rêves avec Facebook !

Trouvez le job de vos rêves avec Facebook !

ebook:

Mark Zuckerberg vient de se saisir du micro. Les applaudissements se sont tus. Comme à son habitude, le jeune prodige de la Silicon Valley est à la fois décontracté et mal à l’aise.

— En janvier 2015, il y a tout juste un an, des chercheurs ont démontré que ce que nous likons sur Facebook permet de dessiner un profil psychologique de notre personnalité. Ce profil est plus précis que ce que nos amis pensent de nous, ce que nos proches pensent de nous et même de ce que nous même pensons être notre personnalité. Facebook nous connait donc mieux que nous nous connaissons nous-mêmes !

Silence dans l’assemblée. Le ton tranche étrangement avec les habituelles conférences de presse ponctuées de “Awesome ! Awesome !”.

— Dans un sens, cela fait peur. Moi-même, je l’avoue, j’ai eu un instant de doute en apprenant cette nouvelle.

Dans la salle de conférence plongée dans la pénombre, on entendrait un drone voler. Même le sempiternel cliquètement des claviers s’est éteint.

— Puis je me suis souvenu que si ce merveilleux outil nous connait mieux que nous-mêmes, il ne reste qu’un outil. Un outil n’est ni bien, ni mal. Il ne fait qu’accomplir la volonté de son utilisateur. Pourquoi ne pas profiter de cette aubaine pour améliorer sensiblement la vie de chacun ? Transformer notre peur irrationnelle en outil au service du bien !

Il fait quelques pas sur la scène et s’approche d’un membre de l’assistance.

— Est-ce que votre travail vous prend beaucoup du temps ?
— Euh oui, bredouille la journaliste dans le micro qui lui est tendu. Les voyages, les relectures, les corrections, ça prend beaucoup de temps.
— Il vous prend beaucoup de temps. Mais est-ce que cela vous plait ?
— Euh… oui. Oui, certainement, ajoute la reporter d’une voix incertaine.
— Est-ce le meilleur travail que vous puissiez faire en ce moment ? Celui qui est le plus enrichissant ?
— Je n’en sais fichtre rien !
— Vous n’en savez rien !

Le mondialement célèbre CEO remonte sur l’estrade.
— Elle n’en sait rien. Et vous n’en savez rien non plus ! Même moi je n’en sais rien. Nous consacrons la plus grande partie de notre temps et de nos efforts à une activité dont nous ne savons pas si elle est celle qui nous convient. En fait, selon nos algorithmes, 67% de nos utilisateurs sont frustrés par leur travail ! Ne pourrait-on pas les aider ?

Il fait une pause et adresse un clin d’œil à l’assemblée.

— C’est pourquoi nous avons conçu Facebook Dream Job. Facebook Dream Job est une fonctionnalité presqu’invisible qui va analyser les personnalités mais également les interactions des personnes au sein d’une entreprise afin de vous suggérer l’entreprise la plus adaptée à votre personnalité. La proximité de votre domicile ou, si vous êtes voyageur, la possibilité d’un déménagement sont pris en compte. Les entreprises qui recrutent peuvent, sur leur page Facebook, poster des offres d’emploi. Comme votre degré d’intéressement à votre travail est également mesuré grâce à vos activités Facebook, si un job apparement plus intéressant que l’actuel apparaît, il vous sera automatiquement suggéré. Les entreprises utilisant Facebook for Business se verront automatiquement suggérer des profils susceptibles de renforcer leurs équipes.

L’audience se lève d’un coup. Le brouhaha est général. Les mains se lèvent.

— Mark ! Mark ! Ne trouvez-vous pas que vous forcez la main aux utilisateurs, que vous envahissez leur vie et leurs sentiments ?
— Nous ne prenons aucune décision. Lorsque vous cherchez un travail, vous allez sur des sites spécialisés et vous vous fiez à la chance. Nous ne faisons que rendre automatique ce processus, nous vous affichons une annonce. Libre à vous d’y répondre ou non.
— Mark ! Mark ! Ne craignez-vous pas de faire concurrence à Linkedin ?
— À une époque où le travail et la vie privée sont étroitement mêlé, je pense que Facebook est le mieux placé pour améliorer la vie professionnelle de ses utilisateurs. Le succès de Facebook for Business l’illustre amplement.
— Mark ! Mark ! Quel est le business model ?
— Nous n’avons pas besoin de business model pour chaque fonctionnalité. Notre business model, c’est de rendre les gens plus heureux, plus épanoui.
— Mark ! Mark !
— …

*

Le programme Facebook Recruitement Care

4646164016_3b0efa734a_z

— Notre programme Facebook Recruitement Care est extrêmement confidentiel. En signant ce contrat, vous vous engagez en ne pas en révéler l’existence.
— Je sais, je sais. Finissons-en !
— Je tiens à préciser les termes exacts : votre ingénieur clé, dont le profil Facebook est identifié sur le contrat, ne verra plus d’annonces pour des opportunités soumises par Facebook Dream Job. S’il consulte Dream Job manuellement, il se verra répondre que son travail actuel est idéal pour sa personnalité.
— Oui, c’est ce que j’ai demandé.
— Par contre, s’il cochait activement l’option “Je veux changer de travail, suggérez-moi des opportunités”, de son panneau de configuration, le comportement normal sera restauré.
— Il n’y pas moyen de l’empêcher ?
— Non, absolument pas. Le contraire révélerait l’existence de ce programme.
— Peut-être pourrais-je en être simplement informé ?
— Voyons ! Que faîtes vous de l’éthique ?
— Oui, pardon. Et bien, je suppose que je n’ai pas le choix.
— Signez ici ! Le contrat est renouvelable annuellement. Nous attendons votre paiement.

 

Images par Marco Paköeningrat et Sean MacEntee.

Ce texte est a été publié grâce à votre soutien régulier sur Tipeee et sur Paypal. Je suis @ploum, blogueur, écrivain, conférencier et futurologue. Vous pouvez me suivre sur Facebook, Medium ou me contacter.

Ce texte est publié sous la licence CC-By BE.